HORAIRE DE VISITE: mardi à dimanche de 10h à 18h

Maison-Musée

Le désir d’Amália


Au numéro 193 de la Rue de São Bento, à Lisbonne, on vit l’essence du fado, dans la maison où Amália Rodrigues – la Voix du Portugal – a vécu pendant 44 ans.

La Maison-Musée Amália Rodrigues a été inaugurée le 23 juillet 2001, en accomplissant un des souhaits d’Amália : ouvrir sa maison au grand public et partager avec lui son côté le plus personnel et intime. En fait, ici, on fait un véritable voyage dans la vie d’Amália Rodrigues et on recrée son quotidien : on peut y voir ses robes et bijoux de scène, les balandraus qu’elle portait chez soi et d’autres objets personnels, ses prix et honneurs, ses mémoires…

Chaque pièce, du châle noir aux guitares sur le piano, matérialise sa présence et raconte l’histoire de la chanson de Lisbonne, qui définit l’esprit portugais et l’histoire même de ce peuple.

Tout, dans cette Maison-Musée, nous révèle la touche et l’esprit de sa Fondatrice, que ce soit dans la cuisine des années 50, dans le jardin fleuri au goût d’Amália, dans son perroquet “Chico” ou dans le célèbre salon où l’on pouvait rencontrer les plus illustres figures de la culture du XXe siècle (des poètes, des musiciens, des compositeurs, des peintres) et où le disque d’Amália avec Vinicius de Moraes a été enregistré en 1968.

La Maison-Musée est ouverte de mardi à dimanche (10h à 18h). On accueille des sessions hebdomadaires de fado et dans la boutique du musée le visiteur peut trouver des souvenirs.


Brève description du bâtiment

Il s’agit d’un bâtiment pré-pombalin*, aligné avec la rue, inséré dans un terrain d’environ 415 m2, dont environ 200 m2 correspondant à l’emplacement et le reste à un patio paysager.

La maison se développe sur quatre niveaux : le rez-de-chaussée étant le niveau d’entrée, les 1er et 2ème étages étant occupés par le programme principal de la visite à la Maison-Musée, et le grenier, un espace de réserves muséologiques et de rangement. Le jardin postérieur, sans accès direct par la rue, se trouve dans un quota entre le rez-de-chaussée et le 1er étage.

La construction est traditionnelle avec un système constructif mixte de murs extérieurs portants en maçonnerie, en pierre et en brique, murs intérieurs mixtes en maçonnerie et cloison en bois, planchers et plafonds en bois, à l’exception du rez-de-chaussée. La couverture de deux eaux est constituée par une structure en bois et recouverte de tuile de type Marseille. Les communications verticales sont effectuées par des escaliers.

La distribution actuelle de la maison maintient inchangée l’occupation laissée par sa propriétaire et correspond au circuit visité par le public qui partage ainsi sa proximité et intimité lors de la visite du salon et de la salle à manger au premier étage, ou des chambres et des salons à l’étage supérieur, avec tout le mobilier et la décoration originale intouchable – comme s’il s’agissait d’un temps cristallisé et, à tout moment, la présence de l’hôtesse se matérialisait. La plus grande transformation a été réalisée au rez-de-chaussée d’accès, où nous recevons les visiteurs, et où nous avons une boutique à souvenirs, la cafétéria, les toilettes et des salles de services de la Fondation.

Le jardin, dont l’accès par l’escalier se fait par le rez-de-chaussée, conserve son dessin formel d’origine, avec des parterres entourant le périmètre des hauts murs qui l’entourent avec des plantes grimpantes et des arbustes occupant l’ensoleillement des pergolas et deux arbres centraux qui se détachent. À l’époque d’Amália, ce jardin était relié à la cuisine et au balcon de la salle à manger, ce qui n’est pas le cas actuellement dans le programme de visites de la Maison-Musée.

Une étude est en cours visant à réhabiliter la Maison-Musée afin de préserver et de requalifier son héritage et son patrimoine matériel, axé sur la conservation, la sécurité, le confort et l’accessibilité, pour remplir leur mission présente et future pour les nombreux et divers publics qui voudront la visiter et en profiter, sans altérer le noyau de base de la maison où sa mémoire se modèle le mieux.

 

*style architectural portugais du XVIIIe siècle, nommé ainsi en référence au premier marquis de Pombal qui joua un rôle important dans la reconstruction de Lisbonne après le tremblement de terre de 1755.


Maison-Musée Amália Rodrigues

Comment venir?

Maison-Musée Amália Rodrigues

Visites à la Maison

Salon de la Maison-Musée

Patrimoine

Maison-Musée Amália Rodrigues