HORAIRE DE VISITE: mardi à dimanche de 10h à 18h

Documents et iconographie

La Fondation Amália Rodrigues conserve, dans son butin, un patrimoine documentaire d’une valeur inestimable.


Au-delà des poèmes d’Amália et des manuscrits immaculés (qui, pour la plupart, n’ont pas encore été étudiés), il y a aussi des lettres d’admirateurs qui sont d’énormes démonstrations d’affection, des coupures de journaux, de la correspondance institutionnelle et, comme preuve irréfutable de l’importance mondiale d’Amália, des diplômes de ses médailles, et titres de divers ordres.

Correspondance de Alberto João Jardim (1979)

"Quando Se Gosta D'Alguém"

"Andorinha" (inédit)

Télégramme de Nicolau Breyner

Les manuscrits sont en fait les plus précieux que la Maison-Musée garde, en existant plusieurs versions d’un même poème, et même des dessins d’Amália dans les manuscrits, tels que des fleurs, une fille… Parmi ces manuscrits figurent par exemple les poèmes Ó Gente da Minha Terra, Fui ao Mar Buscar Sardinhas, Morrinha, Quando Se Gosta D’Alguém, entre autres.

Tout l’ensemble de lettres et de partitions figurant dans la Maison-Musée est également important, en plus d’un patrimoine audiovisuel que César Seabra, mari d’Amália, a enregistré avec sa caméra « Super 8 ». Ces vidéos sont des séquences du quotidien, d’Amália chez soi au Brejão arrosant le jardin, par exemple, ou même des coulisses du film As Ilhas Encantadas.

La Fondation conserve également un immense patrimoine photographique qui (au moins une partie de ce patrimoine) n’a même jamais été vu par le grand public d’Amália. Ce sont des photos plus quotidiennes, loin des projecteurs de la scène, ou des caméras de presse.


Il faut encore mentionner tout ce qui a été publié sur Amália, des livres qui figurent également dans cette réserve documentaire de la Maison-Musée. On mentionne, donc, ces titres :

  • Amália Uma Biografia, œuvre éditée en 1987 par Vítor Pavão dos Santos ; c’est la seule biographie d’Amália, et est écrite exclusivement avec des interviews d’elle-même chez soi à la rue de São Bento à Lisbonne.
  • Versos, édition de 1997, avec des poèmes d’Amália dont certains ont été chanté et d’autres pas ; Amália a été la poète qu’elle a elle-même chanté le plus.
  • Fotobiografia de Séc. XX – Amália Rodrigues, publié en 2008 par Cristina Isabel F.A. Vieira avec la coordination de Joaquim Vieira, est une tentative de faire la biographie d’Amália à travers les photographies.
  • Ver Amália – Os Filmes de Amália Rodrigues, de 2009, de Tiago Batista, est une œuvre qui aborde les films dans lesquels Amália a joué un rôle, son importance et l’importance d’Amália.
  • Amália, Coração Independente, publication de 2009, éditée par la Fondation Calouste Gulbenkian, à l’occasion de l’anniversaire de 10 ans sur la mort d’Amália, constitue l’un des meilleurs essais sur Amália, avec l’avis de plusieurs chercheurs, y compris Vítor Pavão dos Santos, Rui Vieira Nery, entre autres.
  • Amália – a Divina Voz de Portugal, publié en 2009 par Rui Martins Ferreira, est une thèse de Master en « Études de Genre » sur Amália Rodrigues.
  • Os Meus Trinta Anos Com Amália, publication de 2009, par Maria Inês de Almeida Estrela, avec les mémoires de Estrela Carvas, assistante d’Amália.
  • Pensar Amália, édition de 2010, de Rui Vieira Nery, est un livre avec plusieurs essais sur Amália.
  • Amália Confissões de Uma Noite de Primavera, publication de 2011, de la part de Luís Machado, est une interview à Amália.
  • A minha primeira Amália, publié en 2012, par Maria Rosário Pereira, est un livre pour les enfants avec l’histoire de la vie d’Amália.
  • Amália Uma Voz No Mundo, publié en 2012 par Jean-Jacques Lafaye, qui aura d’abord publié le livre en français.
  • O Fado na Tua Voz, Amália e os Poetas, édition de 2014 de Vítor Pavão dos Santos est une réunion de tous les poètes et poèmes qu’Amália a chanté.
  • Amália no Mundo, édition de 2014, de Ramiro Guiñazú, est une œuvre qui traite de la discographie d’Amália éditée dans le monde entier.
  • Para Uma História do Fado, édition de 2014, par Rui Vieira Nery, est un livre essentiel pour étudier l’évolution du fado depuis le XIXe siècle jusqu’à Amália. Publié également en anglais.
  • Amália – A Ressurreição, édition de 2017, de Fernando Dacosta, est une collection de quelques histoires sur Amália.

TOUTES LES PHOTOGRAPHIES REPRISES SUR CETTE PAGE SONT L’ŒUVRE DE LUÍS SILVA CAMPOS